REVUE DE PRESSE

26/06/2012, par Adam Bostock
Page 1 sur 2 Suivante 

Presse : Jones et Smalling tôliers des Trois Lions ?

Signé Rob Beasley dans The Sun...

Roy, si vous voulez une révolution, débarrassez-vous de la vieille garde

Considérons les prochains éliminatoires de la Coupe du Mondecomme une occasion de faire des essais en alignant une équipe d’Angleterre vibrante et rajeunie... Roy Hodgson a déjà une colonne vertébrale, qui commence par le gardien Joe Hart. Et si on choisissait une charnière défensive composée de deux joueurs de Manchester United, Phil Jones et Chris Smalling ? Ou Gary Cahill. On pourrait avoir Kyle Walker (Tottenham) en latéral droit, de Ryan Bertrand (Chelsea) en arrière-gauche. Un trio d’Arsenal dans l’entrejeu, Jack Wilshere, Alex Oxlade-Chamberlain et Theo Walcott. Et un trio offensifd’Old Trafford : Danny Welbeck, Wayne Rooney et Ashley Young. Moi je verraibien une telle équipe battre Saint-Marin, pas vous? Voire même remporter leurgroupe de qualification, pas vous? Surtout si cette équipe est débarrassée de tout le poids des attentes. Si Hodgson et la FA annonçaient clairement quel’objectif était de gagner en France [EURO 2016], et non au Brésil [Coupe du Monde 2014], ces joueurs se sentiraient libérés et pourraient jouer avec verve, talent et confiance. Ou du moins, briller autant en sélection qu’avec leurpays.

Rooney semble être le bouc émissaire de l’élimination del’Angleterre à l’EURO 2012. Une déclaration de Roy Hodgson est relayée dans la presse : "Il a manqué les deux premiers matches, et on se disait qu’il suffirait qu’il revienne pour gagner le tournoi. C’est sans doute trop lui demander.Il a fait de son mieux, mais Wayne n’a pas réalisé son meilleur match [contre l’Italie]. Je pense qu’il serait d’accord."

Page 1 sur 2 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS