REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Les extraits publiés sur cette page sont tirés de quotidiens nationaux sélectionnés. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de Manchester United.

Page 1 sur 2 Suivante 

Presse : Similaire à Cantona

17/08/2012

Martin Hardy écrit dans The Independent...

Sur tes gardes City !
L'année du triplé : c'était le point de départ de Sir Alex Ferguson hier. Pas difficile de connaître l'ambiance qui règne aujourd'hui à Old Trafford quand toutes les conversations évoquent l'année 1999, et que Ferguson lui-même commence à comparer son équipe à la ligne offensive dont il disposait à l'époque. Une équipe qui a tout raflé sur son passage en Europe. Ne vous y trompez pas : l'arrivée de Robin van Persie est l'un des transferts les plus importants de l'histoire du club, au même titre que l'arrivée d'Éric Cantona en 1992, quand la victoire n'était qu'un lointain souvenir pour le plus grand club d'Angleterre. Un grand entraîneur qui achète un grand joueur, il n'y a pas plus sensé. Il y a trois mois, Ferguson se tenait debout sur la pelouse du Stadium of Light pour la dernière journée de la saison quand il entendait un brouhaha dans un coin du stade. Un bruit qui lui confirmait que Manchester City venait de marquer un troisième but. Sa détermination se renforçait à ce moment-là. Le prometteur Japonais Shinji Kagawa est arrivé, Danny Welbeck est prêt de signer un nouveau contrat et Tom Cleverley est à nouveau en forme physiquement. Les deux premières affirmations suffisent à prouver le désir éternel de titres de Ferguson. Mais c'est la poursuite infernale et l'arrivée de Van Persie, le golden boy d'Arsène Wenger, qui devrait faire trembler tous les clubs du football européen. L'intégralité des médias anglais citent les comparaisons de Sir Alex à l'équipe de 1999, tout comme les propos de Danny Welbeck qui a annoncé aux supporters de MU qu'ils devaient s'attendre à "des buts à foison" cette saison.

L'édito d'Ian Wright, l'ancien attaquant d'Arsenal, dans Le Sun tourne le couteau dans la plaie des supporters des Gunners. Il déclare : "Ce transfert n'a rien à voir avec l'argent. Le capitaine du club

Résumé par Nick Coppack
Page 1 sur 2 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS