REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Les extraits publiés sur cette page sont tirés de quotidiens nationaux sélectionnés. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de Manchester United.

Page 1 sur 2 Suivante 

Presse : Scholes comprend Tevez

30/09/2011

Jim White écrit dansThe Telegraph...

Scholes : Je comprends Tevez
Dans le brouhaha incroyable entourant l'affaire Carlos Tévez, Paul Scholes a ouvert une nouvelle perspective en tenant des propos calmes. Dans lesquels il essaye de comprendre le joueur. "Je comprends son point de vue", déclarait le jeune retraité de Manchester United. "La manière dont il va voir les choses, c'est que le manager s'est joué de lui. Et on pourrait dire qu'il a raison, d'une certaine manière. L'an dernier, c'était le meilleur joueur de City, et de loin. Et cette saison, il n'a pas été titularisé une seule fois. Il repensera au match contre le Napoli, où ils étaient en difficultés et où il n'est entré qu'à 10 minutes de la fin, il repensera à celui d'Everton, auquel il n'a pas participé. Il repensera à [Mario] Balotelli, qui est entré en jeu au lieu de lui... Et tout ça l'énervera. Il a certainement pensé qu'il jouerait contre Bayern Munich, vu que les attaquants de Manchester City n'avaient pas fait un bon match contre Everton. C'est quelqu'un qui veut jouer. Il pense sans doute que le manager se fiche de lui, et que c'était sans doute sa seule façon de se faire entendre. Dans son état d'esprit, il pense sans doute que c'était la seule manière de se faire comprendre de son entraîneur. Je ne dis pas qu'il a raison, bien sûr que non. Mais je le comprends."

Cette déclaration de Scholes, glanée au cours de la promotion de son autobiographie, a été reprise dans la plupart des journaux. Ses confidences ne s'arrêtaient pas là : il se rappelle avoir refusé d'entrer en jeu dans un match de Coupe de la Ligue à Arsenal il y a 10 ans, après n'avoir pas été convoqué pour quelques matches de Premier League. "Je l'ai tout de suite regretté", déclarait-il. "C'était stupide. Et

Résumé par Adam Bostock
Page 1 sur 2 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS