ACTUALITÉS FOOTBALL

16/05/2012, par Nick Coppack
Page 1 sur 3 Suivante 

"Ma saison la plus dure"

Le final malheureux de dimanche a clôturé la saison de Barclays Premier League 2011/12 sur une dernière fausse note pour Patrice Évra.

À bien y réfléchir, il ne pouvait en être autrement de cette campagne, qu'il décrit comme la plus rude de sa carrière.

"Il y a eu beaucoup de périodes difficiles", explique-t-il, le regard las en hochant la tête. "Avant le match contre Manchester City en octobre, mon père m'a appelé pour me dire que mon frère était décédé. Il n'y a rien de plus difficile à surmonter avant un gros match. Et puis, il y a aussi eu l'affaire Luis Suarez."

"Je sais qu'un joueur de Manchester United ne devrait pas se réfugier derrière tout ça après la perte du titre. On pourrait penser que je cherche des excuses. Mais c'est la vérité. Je ne veux pas mentir. Cette année a été très compliquée."

La fameuse "affaire Luis Suarez" a été très éprouvante pour Évra, qui a rapporté les propos racistes dont il a été victime de la part de l'attaquant de Liverpool à Anfield. La FA a ouvert une enquête disciplinaire à l'encontre de l'Uruguayen, finalement sanctionné de huit matches de suspension. Mais la procédure a duré plus de deux mois, au cours desquels la crédibilité d'Évra n'a cessé d'être remise en cause.

Lors de son retour à Anfield au 4e tour de la FA Cup, en janvier, il a été copieusement conspué par les supporters locaux 90 minutes durant. Puis Liverpool est venu à Old Trafford en championnat, seulement cinq jours après la fin de la suspension de Suarez, lequel a jeté de l'huile sur le feu en refusant de serrer la main d'Évra lors du protocole d'avant-match.

Page 1 sur 3 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS