ARTICLES

27/07/2015, par Adam Marshall
Page 1 sur 2 Suivante 

Romero : à savoir

Sergio Romero a traversé des hauts et des bas tout au long de sa carrière mais a certainement atteint les sommets aux dépens de Louis van Gaal en demi-finale de la Coupe du Monde 2014.

C'est Van Gaal qui faisait venir en Europe l'inconnu de 20 ans en provenance du Racing Club, en Argentine, et qui en faisait son gardien n° 1 à l'AZ Alkmaar. Joueur clé lors de la conquête surprise du titre en Eredivisie en 2009, il passait ensuite 950 minutes sans encaisser le moindre but lors de la saison suivante, à 107 minutes seulement du record historique aux Pays-Bas.

Romero quittait les Pays-Bas après le départ de Van Gaal au Bayern Munich, acceptant un nouveau défi avec la Sampdoria en Serie B italienne. L'équipe de Gênes était promue dans l'élite avec l'Argentin dans le but et il était titulaire régulier la saison suivante avant d'être prêté une saison à Monaco. Son transfert en Ligue 1 était frustrant, Romero devant se contenter du rôle de n° 2 derrière Danijel Subasic.

Médaillé d'or aux JO 2008 et vainqueur de la Coupe du Monde des Moins de 20 ans avec son pays, il gardait le but pour l'équipe de Diego Maradona lors de de ses quatre matches à la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Quatre ans plus tard, Alex Sabella affichait une foi semblable en son gardien, malgré un temps de jeu des plus minces à Monaco.

Considéré comme un potentiel maillon faible au sein d'une équipe d'Argentine constellée de stars avant même le coup

Page 1 sur 2 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS