ARTICLES

25/02/2014, par James Tuck
Page 1 sur 2 Suivante 

L'analyse : tragédie au Pirée

Qu'est-ce qui a pu bien se passer dans les têtes et les jambes mancuniennes sur la pelouse de l'Olympiacos ?

Le match : Face à l'entrée en matière décomplexée de l'Olympiacos, United a d'abord répondu en tentant de mettre le pied sur le ballon. Cette stratégie a fonctionné dans un premier temps, éloignant les Grecs des cages de De Gea. Malgré cette domination apparente, les visiteurs ne parvenaient pas à se procurer d'occasion dangereuse. L'Olympiacos en profitait pour ouvrir la marque en contre par l'intermédiaire d'Alejandro Dominguez. La tâche s'est compliquée au retour des vestiaires avec le but de Joel Campbell à la 55e minute. Mais la plus grande déception de David Moyes sera sans doute d'avoir vu son équipe attendre la 80e minute pour réagir, Robin van Persie vendangeant la meilleure occasion mancunienne.

Les buts : Si l'ouverture du score grecque doit beaucoup à la réussite, l'opportunisme de Dominguez sur la frappe de Giannis Maniatis mérite d'être salué. Le deuxième but grec a mis tout le monde d'accord : après un petit pont plein de culot sur la personne de Michael Carrick, le Costaricain Joel Campbell enroulait une frappe du gauche de toute beauté qui finissait sa trajectoire dans le soupirail droit de De Gea.

Le joueur : Nemanja Vidic a remporté presque tous ses duels aériens et a fait preuve d'un excellent timing dans les duels. Son tacle in extremis sur Dominguez, qui venait d'effacer plusieurs joueurs, était réellement spectaculaire. Si quelqu'un a tiré son épingle du jeu à United, c'est bien lui.

Page 1 sur 2 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS