ARTICLES

01/02/2014, par Tim Oscroft
Page 1 sur 3 Suivante 

L'analyse : un jour sans

Après le compte-rendu du match, nous revenons en détail sur la défaite face à Stoke City...

Le match La possession était en faveur de United en début de match avec le vent violent dans son dos, tandis que la tactique de Stoke consistant à envoyer de longs ballons devant face au vent n'aboutissait à rien. Mais les Red Devils payaient le fait de ne pas concrétiser leur domination lorsqu'un coup franc de Charlie Adam gagné de façon discutable par Jonathan Walters aux dépens de Chris Smalling offrait l'avantage à Stoke contre le cours du jeu. L'égalisation de Robin van Persie était rapidement effacée par un but fantastique d'Adam, et les hôtes restaient solides jusqu'au siège du but d'Asmir Begovic en fin de match, le gardien de Stoke sortant un arrêt incroyable pour détourner un coup franc de Wayne Rooney sur son poteau.

Les buts Adam avait l'intelligence de tirer son coup franc assez bas, mais il est difficile de prévoir un contre comme celui-ci, sa frappe heurtant le genou droit de Michael Carrick pour prendre David De Gea à contre-pied. Les Red Devils égalisaient en début de seconde période lorsque la passe parfaitement dosée de Juan Mata en première intention permettait à van Persie d'ajuster Begovic. Mais si le premier but d'Adam étant chanceux, le second de l'Écossais, une superbe frappe du gauche imparable pour De Gea, était splendide, même s'il était heureux de voir un mauvais contrôle de Marko Arnautovic lui offrir cette occasion.

En vedette Ashley Young profitait parfois des conditions sur le côté gauche en première période, délivrant quelques centres prometteurs avec le vent dans le dos. Mata tirait les ficelles tout au long du match, mais alors que les Red Devils cherchaient

Page 1 sur 3 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS