ARTICLES

12/09/2013, par A Bostock, M Shaw
Page 1 sur 2 Suivante 

L'heure de gloire de George

George Best a sans doute offert le plus beau récital de sa carrière le 9 mars 1966, jour où United est devenu le premier visiteur étranger à battre Benfica à Lisbonne.

Les géants portugais avaient remporté deux Coupes d'Europe et disputé quatre finales au cours des cinq saisons précédentes. Mais le fougueux Best n'avait que faire des réputations. En moins de 12 minutes lors du quart de finale retour, il permettait à United de mener 2-0 (5-2 en score cumulé) grâce à une tête et un superbe exploit personnel. Avant le repos, John Connelly donnait encore plus d'ampleur au score.

Best a reconnu plus tard dans son autobiographie Blessed : "J'étais peut-être trop concentré sur mon match. Mais le fait est que je ne me souviens presque pas de la mi-temps, si ce n'est qu'on commençait à faire la fête et que Matt Busby s'efforçait de nous rappeler à l'ordre en disant que rien n'était joué. Mais, après le but contre son camp de Shay Brennan, Pat Crerand et Bobby Charlton ont à leur tour marqué en seconde période pour parachever cet improbable succès 5-1. C'était surréaliste ! J'ai eu l'impression de vivre une expérience irréelle."

Page 1 sur 2 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS