ARTICLES

Le 20 janvier 1994, Sir Matt Busby perdait son combat contre le cancer. Deux jours plus tard, United recevait Everton pour le compte de la Premier League et au cours d'un inoubliable après-midi placé sour le signe du souvenir...
Ce que disaient les journaux

"Il n'y a pas eu d'extravagance, pas de gestes exagérés, juste des gens ordinaires qui se sont souvenus d'un homme extraordinaire. Un moment d'autant plus émouvant pour tout ça."
Patrick Collins, Mail on Sunday

06/02/2011,
Page 1 sur 2 Suivante 

OT100 #55: Hommage à Sir Matt Busby

Contexte : Dès l'annonce de la disparition de Sir Matt Busby, les fans de football affluaient des quatre coins du pays pour lui rendre hommage, déposant des fleurs, des maillots ou des écharpes sur le parvis d'Old Trafford. Deux jours après, l'équipe d'Everton de Mike Walker arrivait dans un stade d'Old Trafford décoré d'un véritable tapis de souvenirs. 44 750 supporteurs garnissaient les tribunes du stade, et des milliers se massaient à l'extérieur. Mais le silence était palpable lorsque le speaker du stade Keith Fane lisait un message à la famille de Sir Matt Busby. "Matt avait toujours le sourire, même ces derniers jours à l'hôpital", disait-il. "Pour les champions d'hier et d'aujourd'hui, chantez à en décrocher le toit du stade."

Un tonnerre d'applaudissements retentissait, puis déclinait pour cesser au son de la cornemuse de Terry Carr du groupe Mount Carmel Pipe Band qui ouvrait la voie aux deux équipes entonnant "A Scottish Soldier". Une minute de silence était respectée, même par les supporteurs les plus émus. Ces 60 secondes de silence immaculé n'étaient interrompues que par la légère brise qui soufflait en cet après-midi de janvier. "J'en ai connu des minutes de silence'', déclarait Mark Hughes après le match. ''Mais rien d'aussi intense que celle-là." Après le coup de sifflet de l'arbitre, les supporteurs d'Everton étaient chaleureusement applaudis pour le rôle qu'ils avaient joué dans cet hommage. Puis tout Old Trafford résonnait en l'honneur de ce grand homme. Sous les ordres d'Alex Ferguson, les joueurs allaient offrir un spectacle digne du football offensif que chérissait tant Sir Matt Busby.

Occasion : Peut-être affecté par les circonstances de l'évènement, United aurait pu être mené dès les premières minutes, mais Peter Schmeichel s'interposait avec classe devant Neil Moore et Brett Angell. Mais bientôt le football qu'aimait tant Sir Matt Busby reprenait ses droits, et l'ouverture du score était l'œuvre de Ryan Giggs, véritable personnification de tout ce que Sir Matt Busby voulait pour United. Le Gallois s'infiltrait dans la surface et reprenait victorieusement de la tête un centre de Roy Keane. Ce but aurait pu être le point de départ d'un grand festival offensif, mais la maladresse des Red Devils et la superbe prestation de Neville Southall dans les buts d'Everton laissaient le score à 1-0. Et au centre de cet hommage, on retrouvait Eric Cantona, qui était tout proche d'inscrire un but d'anthologie dans le temps additionnel. Il contrôlait de la poitrine une passe maladroite, se retournait et reprenait de volée le ballon qui allait s'écraser sur le poteau. Au coup de sifflet final, les Red Devils pouvaient revenir sur une belle prestation avec trois points cruciaux à la clé. C'est tout ce que Sir Matt aurait voulu.

Page 1 sur 2 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS