ARTICLES

25/05/2011,
Page 1 sur 2 Suivante 

SIR ALEX : TOUT MON RESPECT POUR SIR MATT

Bien sûr, cet accident a bouleversé tout le monde, les Écossais en particulier. Matt Busby était un personnage tenu en haute estime.

Matt était très respecté pour le style de jeu qu'il avait inculqué à son équipe, mais également pour la façon dont il avait construit celle-ci. En 1953, j'étais allé voir la Coronation Cup avec Manchester United, les Rangers et le Celtic. Mais c'est pour Manchester que beaucoup de gens s'étaient déplacés.

L'esprit qui règne aujourd'hui à Man U tient ses racines dans cette époque-là, en particulier en raison de la confiance accordée aux jeunes joueurs. C'est ça qui est le plus triste dans cette histoire, le fait que ces jeunes hommes aient péri avant même de pouvoir exprimer tout leur talent : Duncan Edwards, Eddie Colman ou David Pegg, ces joueurs n'étaient qu'aux prémices de leur carrière. C'est une terrible tragédie. J'ai eu la chance de voir Duncan sous le maillot des moins de 23 ans anglais face à l'Écosse. Il avait inscrit un triplé. Je fais totalement confiance à Bobby Charlton. Et quand il affirme qu'à seulement 21 ans, Duncan était le meilleur joueur qu'il avait jamais côtoyé, tout est dit.

Je me rappelle avoir lu, à propos de Matt Busby, qu'il lui avait fallu longtemps pour être prêt à se confronter à nouveau aux joueurs, pour accepter de retrouver sa place sur le banc alors que huit jeunes avaient péri. Mais il était déterminé à ne pas se laisser aller, c'est ça qui lui a donné la force pour repartir de l'avant. Rares sont les personnes capables de rebondir après un tel désastre. Je pense que s'il avait pris sa retraite immédiatement après, le public aurait compris.
 
Cela résume toute sa force de caractère. Il s'appuyait sur des principes profondément ancrés en lui : la loyauté,

Page 1 sur 2 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS