ARTICLES

Roger Byrne fut l'un des deux premiers joueurs que la presse surnomma les Busby Babes. Le deuxième s'appelait Jackie Blanchflower. Les deux joueurs ont effectué leurs débuts lors de la saison 1951/52.

25/05/2011
Page 1 sur 4 Suivante 

La naissance d'un mythe

En 1945, accepter le poste de manager à Manchester United représentait un défi comparable à l'ascension de l'Everest pieds nus.

Durant les années 1930, le club fut relégué à deux reprises en deuxième division et fut au bord de la faillite. En 1941, lors de la seconde guerre mondiale, l'armée allemande bombarda Old Trafford, obligeant Manchester United à jouer ses matches à domicile à Maine Road, le fief de son grand rival Manchester City.

Autant de détails sans importance pour Matt Busby à l'heure de prendre les rênes du club, le 19 février 1945. Le nouveau manager avait été frappé d'une vision : celle de la beauté émergeant des décombres du stade, et l'opportunité de le faire renaître des flammes tel un phénix.

Natif de Bellshill, ville minière du Lanarkshire, en Écosse, Sir Matt Busby connaissait la valeur du travail et savait ce que l'on pouvait accomplir à force d'efforts et d'humilité. Chose importante, il connaissait également Manchester et le peuple mancunien, pour avoir remporté la FA Cup en 1934 avec Manchester City. Son arrivée sur le banc de Manchester United allait changer à jamais le football anglais.

À la fin de la guerre, Liverpool voulut recruter Busby en tant qu'entraîneur-joueur. Mais Busby était un visionnaire : il rêvait de joueurs plus jeunes, plus neufs, pour former une équipe à son image. Il savait qu'il fallait faire confiance à la jeunesse, non seulement pour l'avenir de MU, mais pour celui du football. Il put compter sur l'appui de son prédécesseur Walter Crickmer, qui conserva le poste de secrétaire général du club. Crickmer contribua à créer en 1938 le Manchester United Junior Athletic Club (MUJAC). De là naquit

Page 1 sur 4 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS