INTERVIEWS EXCLUSIVES

"Je me souviens de quelques matches où on était menés 2-0, mais où je savais qu'on allait l'emporter."
- Patrice Évra

14/06/2011, par Gemma Thompson
Page 1 sur 2 Suivante 

Mon cœur m'a dit de rester

Dans la deuxième et dernière partie de notre entretien exclusif avec Patrice Évra, le défenseur chante les louages de Chicharito et révèle pourquoi il a signé une prolongation de contrat...

Chicharito a été élu Meilleur joueur d'United de l'année. On sait qu'il est difficile de s'intégrer dans un club comme celui-ci : vous a-t-il impressionné ?
Il faut rendre hommage à Chicha, parce que ce n'est pas facile, la première année. Je me souviens que mes six premiers mois ont été très difficiles, mais lui, il s'est intégré très rapidement. Il mérite pleinement cette récompense. C'est un grand professionnel qui travaille très dur. Je pense qu'il a fait une bonne saison, non seulement grâce à son talent, mais aussi par son humilité. Quand on lui a remis le trophée, il a dit qu'en signant ici, il espérait jouer un peu en équipe pro, mais qu'il s'attendait à évoluer surtout avec la réserve. Cette humilité l'a aidé à aller loin, et il le mérite.

Après une saison 2009/10 vierge, vous avez marqué un but en 2010/11, face à Wigan. Décrivez-nous ce but...
Ça m'a fait du bien de marquer, mais je penser que je devrais en inscrire davantage. C'est mon pote Ji-sung Park qui me sert sur un centre, et je le reprends de la tête.

Oui, et vous aviez dit après-coup que vous alliez lui acheter une voiture pour le remercier de cette passe décisive...
[Rires] Ji n'a pas arrêté de me chambrer après ça, il me disait "Où est ma voiture ?" Je vais peut-être lui offrir une petite voiture, à la place !

Vous semblez toujours être plein d'énergie. Quel est votre secret ?
Je ne sais pas. Mon fils en a hérité, d'ailleurs : impossible de me reposer quand je rentre chez moi, il veut

Page 1 sur 2 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS