Rafael à la lutte avec Ronaldo

Manchester United   1

Ramos (csc 48e)

Real Madrid   2

Modric (66e), Ronaldo (69e)

05/03/2013 | Old Trafford | Affluence : 74 959 spectateurs

Rapport

05/03/2013, par Ben Hibbs
Page 1 sur 5 Suivante 

United 1-2 Real Madrid (tot. 2-3)

United avait ouvert le score quelques minutes après la pause sur un but contre son camp de Sergio Ramos et dominait les débats pendant une heure, jusqu'à l'expulsion de Nani pour un pied haut sur Alvaro Arbeloa. En 13 minutes, Luka Modric et, signe du destin, Cristiano Ronaldo renversaient la tendance pour des Madrilènes qui n'avaient jamais vraiment été dangereux.

Le sentiment qui prime est d’abord la déception, mais ManchesterUnited doit être fier de la manière dont l’équipe a joué. Cela aurait dû êtreune soirée inoubliable, au lieu de cela, c’est une terrible douleur qui prendaux tripes.

Sir Alex Ferguson n’a pas peur de prendre des decisionsdifficiles, et voir Wayne Rooney commencer sur le banc était un pari osé. Lecoach de United optait plutôt pour un milieu à trois composé de Michael Carricket ses passes millimetres, de Tom Cleverley et sa jeune exuberance, et de RyanGiggs et son expérience. Devant eux, Nani, Robin van Persie et Danny Welbeckétaient déployés.

Ce dernier, comme l’avait indiqué Sir Alex, devait réduire l’influencede Xabi Alonso, élément clé dans le jeu de possession du Real. Welbeck avait marquélors du 1-1 à Santiago Bernabeu, bien sûr, mais ce but inscrit à l’extérieurn’était pas suffisant pour garantir la qualification à Manchester United.

Page 1 sur 5 Suivante 

SPONSORS OFFICIELS

Convertisseur d'heure de match

Tous les horaires sont GMT/BST (heure d'hiver/d'été, HEC –1)
Votre heure est basée sur le fuseau horaire de votre PC.

Heure du coup d'envoi au stade :

Votre heure du coup d'envoi :